Entrée en Carême

Mercredi des Cendres : voici venu le moment où, dans chaque diocèse, l’évêque appelle officiellement ceux qui vont recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie) durant la Nuit pascale. Le Carême est en effet le temps de l’ultime préparation au baptême.Toute la communauté chrétienne est aussi invitée à „entrer en Carême“ pour faire une démarche analogue à celle des catéchumènes et se préparer à renouveler la profession de foi baptismale lors de la fête de Pâques. C’est ainsi qu’est née la célébration liturgique du Mercredi des Cendres. Ne perdons pas de vue ce rapport si étroit entre le temps du Carême et le chemin vers le baptême.

La célébration des Cendres est donc un point de départ, le début d’un chemin à parcourir individuellement et en communauté. Elle prend son sens dans le parcours qu’elle ouvre et donne leur sens aux semaines qui viennent dont l’Église nous demande de les marquer par un geste de solidarité envers les plus fragiles et les plus démunis. C’est pourquoi, dès aujourd’hui, nous préparons notre coeur en allant recevoir les cendres et en entendant l’invitation qui nous est faite : „Convertissez-vous et croyez à l’Évangile“.

„Retournez-vous, apprenez Dieu, il a promis son règne à ceux qui emprunteront ses passages“, enjoint un hymne du Carême (G 103). Rien de plus urgent en effet que d‘“apprendre Dieu“. Car „apprendre Dieu“, c’est découvrir que notre Dieu est pardon et que nous pouvons nous approcher de lui avec confiance. C’est découvrir le visage d’un Dieu qui sauve et accepter d’être sauvés. C‘est accéder à une relation personnelle avec le Père „dans le secret“ par l’aumône, la prière et le jeûne.

La lumière de Pâques brille déjà devant nous.

Source : Missel des Dimanches