Communiqué de l'archiprêtre concernant le COVID

Avec la 2e vague de l’épidémie Covid-19, suite à la décision du confinement prise par le Président de la République mercredi 28 octobre, conformément au décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 et à la lettre aux prêtres de Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz du 30 octobre 2020, je vous informe des dispositions prises et à prendre pour les jours à venir :

Pour les fêtes de la Toussaint (31 octobre, 1er novembre) et de la commémoration de tous les fidèles défunts (2 novembre) :

  • Le culte est assuré comme prévu, avec le respect strict des gestes barrières.
  • les messes du samedi 31 octobre, dimanche 1er novembre et lundi 2 novembre seront assurées,
  • Les forces de l’ordre (police et gendarmerie) ont pris contact avec Mr le curé de Grosbliederstroff pour pouvoir assurer une surveillance renforcée lors de ces différents offices
  • Il est de la plus haute importance que chacun se sentent libres de participer ou non à ces offices. Le contexte tant de la pandémie que de danger d’attentat fait que l’obligation dominicale ne s’applique pas ici.

À partir du mardi 3 novembre et normalement au moins jusqu’au 1er décembre :

  • Toutes les MESSES publiques (tant dominicales que de semaines) SONT SUPPRIMEES à compter du mardi 3 novembre
  • Tous les rassemblements dans les églises (messe, baptême, mariage, office, concert, …) et toutes les réunions(pastorales, administratives et économiques (conseils de fabrique), et techniques non urgentes) sont annulés.
  • La célébration des funérailles est autorisée dans les églises, en présence de 30 personnes maximum, l’accueil au cimetière reste toujours possible.
  • À la demande de fidèles, il est possible de célébrer le sacrement de la réconciliation dans l’église, en maintenant les distances et en respectant les gestes barrières.
  • Le sacrement des malades peut être célébré dans les mêmes conditions à l’église ou au domicile.

  

Ce temps difficile nous invite plus particulièrement à intensifier notre prière personnelle. J’invite tous les fidèles à se retrouver dans la communion de la prière chaque soir à 19h30, depuis leur domicile respectif durant 15 minutes ou plus. Je propose de reprendre la prière qui nous unissait déjà lors du 1er confinement et de prier aussi en communion avec ceux qui ont souffert de cet attentat à Nice :


Dieu le Père, Créateur du monde, tout-puissant et miséricordieux, qui par amour pour nous a envoyé ton Fils dans le monde comme médecin des âmes et des corps, regarde tes enfants qui, en ces temps difficiles de désarroi et de consternation dans de nombreuses régions d'Europe et du monde, se tournent vers toi pour trouver force, salut et soulagement,

Libère-nous de la maladie et de la peur, guéris nos malades, réconforte leurs familles, donne la sagesse à nos dirigeants, l'énergie et la reconnaissance aux médecins, aux infirmières et aux bénévoles, ainsi que la vie éternelle aux morts. Ne nous abandonne pas au moment de l'épreuve, mais délivre-nous de tout mal.

Nous te le demandons, à Toi qui, avec le Fils et le Saint-Esprit, vis et règne pour les siècles des siècles. Amen.

Sainte Marie, mère de la santé et de l'espoir, priez pour nous !

 


Seigneur,

Nous te confions notre pays alors qu’il vient de connaitre un nouvel événement dramatique à travers l’assassinat de plusieurs personnes dans la basilique Notre Dame de Nice.

Ton Fils, sur la Croix, a crié le désespoir de notre humanité. Entends notre cri. Il nous entraine aussi dans sa résurrection. Qu’il nous enracine dans une authentique espérance.

Nous te prions pour les défunts et leur famille. Nous te confions leur douleur.

Nous te prions pour la communauté chrétienne et tous les habitants de la ville de Nice. Donne tout particulièrement aux catholiques d’être confortés et renouvelés dans leur témoignage évangélique.

A la veille de la Toussaint, que l’Esprit Saint fasse plus que jamais de nous des artisans de paix, dans la justice et la vérité.

Par l’intercession de Notre Dame, nous te prions : Je vous salue Marie, pleine de grâce…


La meilleure manière de vaincre le virus et de quitter la peur et l’isolement, c’est de nous retrouver ensemble dans la communion de la prière.

Abbé Pierre Guerigen, archiprêtre

Sarreguemines, le 30 octobre 2020