Le temps de Noel

Le temps de Noel, temps de la naissance du Christ au cœur du monde

Le temps de Noel nous fait célébrer Dieu qui entre dans l’histoire. C’est par excellence le temps où l’Église contemple le Dieu tout-puissant, celui qui a créé l’univers visible et invisible et qui se fait petit enfant ! Le seul riche se fait le plus pauvre et abandonne tour par amour pour sa créature.

Dieu entre dans l’histoire : l’évangéliste Luc décrit le recensement ordonné par l’empereur de Rome : le Fils de Dieu subit ensuite les conditions imposées par la jalousie du cruel roi Hérode qui conduit Joseph à prendre la fuite et à mener sa famille en Égypte puis en Galilée, à l’abri du danger.

Dieu entre au sein d’une société : les parents de Jésus font partie des pauvres et ne trouvent pas de place pour se loger. Ce sont les bergers, vivant au bas de l’échelle sociale, qui sont les premiers avertis de la naissance de Jésus et vont lui rendre visite : Dieu a une prédilection pour les plus petits. Et ce seront des païens, donc des non-juifs, qui se prosterneront devant l’enfant de Marie et lui offriront des présents : le Messie est lumière pour toutes les nations, dans l’espace et dans le temps.

Dieu entre dans une famille : son Fils appartient au peuple juif et sera soumis aux rites religieux de peuple. En demandant le baptême à Jean, l’Emmanuel participera même au mouvement religieux qui conduit ses membres au désert.

Le temps de Noel, qui s’étend de la Nativité à la fête du Baptême du Seigneur, n’est donc pas simplement la célébration de l’enfant que Marie met au monde et qui est le Fils de Dieu.

Le temps de Noel nous rappelle que, dès la naissance de Jésus, Dieu prend la condition humaine en toute chose et manifeste en son Fils que tout ce qui fait l’humanité mérite d’être pris en compte.

Y compris la mort.

(Missel du Dimanche – Année A)