Que dit la Bible du repos?

Création : dimanche 1 juillet 2018 Mis à jour : dimanche 1 juillet 2018

"Et Dieu vit que cela était bon ! Ce fut le septième jour, et il se reposa !"

La chose est dite dès la toute première page de la Bible. Comme pour apprendre aux hommes à vivre, peu à peu, à la manière de Dieu.

Or Dieu crée, il donne, il communique son être et le monde est. Il crée l’homme, à son image, pour qu’il apprenne à vivre de même. Qu’il apprenne à vivre au tempo de Dieu, en donnant lui aussi. Et soir et matin, arrive le septième jour. Au septième jour, Dieu contemple l’œuvre de ses mains, apprenant à l’homme à faire de même : à reconnaître l’œuvre de Dieu réalisée par ses propres mains.

"Et Dieu vit que cela était bon !"

Lire la suite : Que dit la Bible du repos?

Que fête-t-on à la Saint-Jean ?

Création : samedi 23 juin 2018 Mis à jour : samedi 23 juin 2018

Une fête christianisée

"L'Église considère la naissance de Jean-Baptiste comme particulièrement sacrée : on ne trouve aucun des saints qui nous ont précédés dont nous célébrions solennellement la naissance. Nous ne célébrons que celle de Jean et celle du Christ. Ce ne peut être sans motif." Saint Augustin

Jean-Baptiste, fils d'Elisabeth et de Zacharie, est le précurseur du Messie. L'Evangile nous dit qu'avant sa naissance, et alors que Marie, enceinte de Jésus, rend visite à Elisabeth, il tressaille d'allégresse dans le ventre de sa mère. Signe qu'il reconnaît le Christ. Il naît trois mois après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie : "Voici qu'Elisabeth, ta parente, en est à son sixième mois". Elisabeth est âgée, et Zacharie ne croit pas à cette fécondité soudaine : pour avoir douté de la parole de l'ange, il perd la parole et ne la retrouve qu'à la naissance de son fils. Il l'appelle Jean, ce qui signifie "Dieu fait grâce".

Au temps de Jésus, Jean est un grand personnage religieux. Il prêche la venue des temps neufs de Dieu et demande à ses auditeurs de plonger dans l'eau vive pour manifester leur volonté de s'y préparer. Les évangélistes racontent que Jésus lui-même vint l'écouter et se faire baptiser. Jean, ayant provoqué la colère d'Hérode Antipas, gouverneur de Judée, aurait été exécuté.

A Jean, Jésus rendra ce témoignage : "Parmi les enfants des femmes, il n'en est pas un de plus grand que Jean-Baptiste." Jean-Baptiste baptisera Jésus et guidera vers lui ses meilleurs disciples. Il s'effacera pour lui laisser la place. Le 29 août, l'Eglise fait mémoire de son martyre.

"Dieu fait grâce"

La tradition liturgique propose de s'arrêter sur l'épisode de la naissance de Jean le Baptiste. Cet épisode, avec beaucoup de fabuleux ou de miraculeux, est centré sur le nom qui doit être donné au fils d'Elisabeth. Le choix suscite des polémiques dans la famille, mais rien n'y fait : ce n'est pas la tradition qui importe, mais la convergence du cheminement dans la foi d'Elisabeth et de Zacharie, la fidélité dans l'accueil de l'inattendu de Dieu - fidélité qui fait que Zacharie retrouve la voix pour bénir Dieu.

Jean signifie "Dieu fait grâce". Comme si c'était le cri du coeur d'Elisabeth, comblée de la grâce de Dieu dans sa vieillesse, comme si Zacharie, en indiquant ce nom sur une tablette, disait le cheminement de foi qui s'était fait en lui, dans le silence, après le doute qu'il avait exprimé à l'annonce de cette naissance. Dieu fait grâce à Zacharie et à Elisabeth au-delà de leurs espérances. Une fois de plus, ce nom est indicateur d'une mission : Jean-Baptiste va inviter le peuple à découvrir que Dieu fait grâce.

Ce message ne sera accueilli que par ceux et celles qui acceptent de se convertir, de se déplacer, d'aller au désert écouter la Parole. Et nous, comment découvrons-nous que Dieu fait grâce à son peuple aujourd'hui encore ?

Trinité

Création : samedi 26 mai 2018 Mis à jour : samedi 26 mai 2018

Dans la liturgie, il est des gestes simples, comme le signe de croix, qui nous parlent de la Trinité et nous mettent "en présence des Trois".

A notre baptême, nous devenons fils ou filles de Dieu, frères (sœurs) du Christ, enveloppé(e)s de l'Esprit de sainteté. Dans l’Évangile, le baptême du Christ est la seule manifestation du Père, du Fils et de l'Esprit Saint qui soit racontée. 

Lire la suite : Trinité

Comment expliquer que Jésus est présent dans l'hostie ?

Création : samedi 26 mai 2018 Mis à jour : samedi 26 mai 2018

Il est difficile de plonger dans le mystère eucharistique en oubliant qu'il est tout entier situé dans le monde spirituel, en oubliant les mots de Jésus après le discours sur le Pain de vie.  

"Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie" (Jean 6,63). Nos manières humaines nous portent à "matérialiser" la "Présence réelle", à comprendre le mot réel comme équivalent de matériel. La Présence réelle est une présence spirituelle.

Lire la suite : Comment expliquer que Jésus est présent dans l'hostie ?

Qu'est ce que la Fête-Dieu ?

Création : samedi 26 mai 2018 Mis à jour : samedi 26 mai 2018

La Fête-Dieu, appelée aussi Fête du Saint-Sacrement, Corpus Domini, Corpus Christi, est une fête religieuse catholique et anglicane, célébrée le jeudi qui suit la Trinité, c'est-à-dire soixante jours après Pâques. Actuellement, le nom officiel de la fête, dans l’Église catholique, est « Solennité du corps et du sang du Christ ». Cette fête commémore la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l'Eucharistie, c'est-à-dire sous les espèces (apparences sensibles) du pain et du vin consacrés au cours du sacrifice eucharistique (Messe).

Lire la suite : Qu'est ce que la Fête-Dieu ?