Vacances autrement

Avec le soleil qui pointe enfin le bout de son nez, comment ne pas penser aux vacances ? Sortir de chez soi, découvrir un peu plus le monde, se ressourcer, retrouver des amis et faire de nouvelles connaissances... Que ce soit un temps de retraite en monastère, la visite d’un sanctuaire ou quelques jours de pèlerinage, le site Croire vous donne quelques idées : Les amoureux de la randonnée, que diriez-vous d’une marche spirituelle dans les Cévennes ou d’un séjour bien-être, randonnée et spiritualité à Courchevel dans les Alpes ? Et pour ceux qui ont envie de grandes découvertes, pourquoi pas la Cappadoce ou un pèlerinage sur les pas de saint Paul à Malte ?

 

Marche et prière

 

L’image de la marche n’est pas mauvaise pour parler de la prière. Sa pratique ressemble beaucoup à la démarche de tous ceux qui partent à Compostelle ou vers d’autres horizons. Les premiers jours en sont bavards : le corps se plaint qui a oublié les longues marches que pratiquaient nos ancêtres, la tête s’interroge sur la décision prise de se lancer à l’aventure, la mémoire est accaparée par ce qu’on a laissé derrière soi… Petit à petit, le rythme se prend, le mouvement devient plus naturel, le corps s’assouplit et l’esprit se libère. Et bientôt, doucement, trouver du sens n’est plus nécessaire, les raisons et les motivations deviennent inutiles et inconsistantes : on vit, tout simplement. Et dans cette paix retrouvée, dans cet équilibre restauré, dans ce contentement, le silence ouvre sa voie.

Il faut oser prendre cette voie. Elle conduit à la découverte de l’Ami, à la découverte d’un supplément, d’un surcroît, d’un excès de paix, d’équilibre et de contentement.

C’est le propre du mystère de Dieu de ne jamais être loin et de nous précéder toujours. C’est le du mystère de Dieu d’être immédiatement accessible et pourtant beaucoup ne savent pas le trouver. Mystère, mais à peine plus loin que là où nos mots savent déjà nous porter. Il n’y faut qu’un petit pas de plus, un petit saut dans l’au-delà des mots.

 

Rémi CHÉNO

 

Dominicain, Rémi Chéno est docteur en théologie. Il est secrétaire général de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire)