Sainte Trinité

Sainte Trinité (16 juin)

 

Le premier dimanche après la Pentecôte, les chrétiens célèbrent l’unicité de Dieu mais aussi le mystère d’un Dieu amour. Un seul Dieu en trois personnes : Père, Fils et Saint-Esprit. Telle est la formule en laquelle se résume le mystère de ce Dieu à la fois proche et lointain que nous a annoncé par sa vie et son enseignement Jésus, le Fils. (Croire)

 

Le mystère de la Sainte Trinité, qui est un seul Dieu en trois personnes, c’est le Père qui nous a créés, c’est le Fils qui nous a rachetés par sa mort et ses souffrances et c’est le Saint-Esprit qui nous a sanctifiés dans le saint baptême.

Rien n’est plus frappant que ce signe de croix. Il nous représente

1 : le mystère de la Sainte Trinité

2 : par le mouvement que fait la main du front à l’estomac, il nous rappelle la descente de Jésus Christ au sein de son Père dans celui de la Vierge Marie

3 : le crucifiement de Jésus-Christ par la croix que nous formons ;

4 : le jugement dernier, par le mouvement que fait la main de gauche à droite.

Il faut faire le signe de la croix avec un grand respect.

On commence par la tête : c’est le chef, la création, le Père ; ensuite, le cœur : l’amour, la vie, la rédemption, le Fils ; les épaules : la force, le Saint-Esprit.

 

St Jean-Marie Vianney

 

Saint Jean-Marie Vianney (+ 1859) fut nommé curé d’Ars en 1818. Il a été canonisé en 1925 et proclamé « patron de tous les curés de l’univers ».