Histoire de Rouhling

ROUHLING est un village d’origine franque de l’époque de Clovis datant du début du 6esiècle. Il est donc à présumer qu’un lieu de culte chrétien s’y trouvait dès l’origine. Certains historiens situent la Christianisation de notre Contrée à l’époque de la fondation d’une annexe de l’abbaye de THOLEY vers 650 par des Bénédictins à WELFERDING. Mais le premier apôtre de notre région était sans doute St ARNOUALD dont la résidence se situe sur la colline du « Hallberg «  ( près de SARREBRUCK ) ou un Sacellum existant encore de nos jours, avait été taillé dans le roc.

Cependant les premiers documents probants concernant un lieu de culte à ROUHLING datent de 1370. D’après les anciens Pouillés de l’Evêché de METZ, ROUHLING y est citée comme « Paroisse Mère » de l’Archiprêtré de St ARNOUALD.

L’ancien clocher démoli en 1924 était supposé dater du 12esiècle. Il avait un aspect médiéval avec une ouverture faite de colonnettes avec chapiteaux sobres et arcades géminées de style paléo roman. Son toit en bâtière était couvert de tuiles et les extrémités étaient surmontées de faîteaux en forme de croix stylisées.

La nef était très petite et inconfortable (une centaine de mètres carrés) et ne contenait pas de bancs. Elle ne pouvait accueillir tous les fidèles dont une partie assistait aux offices en se tenant sur le parvis.

Ce sont cette promiscuité et ces conditions d’inconfort qui ont poussé la municipalité à engager des travaux de rénovation et d’agrandissement à partir de1830. C’est ainsi qu’en 1834, une pierre millésimée de 1336 a été mise à jour dans les murs du chœur de l’église. La bénédiction de cette nouvelle église eut lieu le vendredi 3 Octobre 1834 et la première messe y fut célébrée le 12 Octobre de la même année.

Par la suite, on fit l’acquisition d’un orgue qui sera inauguré le 21 Mai 1836. En 1908, il est jugé irréparable et un instrument neuf est acquis. En 1917, les tuyaux ainsi que les cloches sont réquisitionnés par les autorités allemandes et ne seront remplacés qu’en 1928. C’est cet instrument qui fut détruit par faits de guerre en 1940/44 et remplacé en 1964. Depuis cette époque, deux relevages ont été effectués : l’un en 1983 et l’autre en 1998.

En 1835, les murs étaient badigeonnés d’une peinture crayeuse jaune. En 1904, une décoration en stuc (très à la mode) fut entreprise. Le dallage de toute l’église fut réalisé en 1867 avec des carreaux mosaïqués de METTLACH.  Des boiseries de très belle facture garnissaient le chœur depuis 1886. Le vieux maître-autel datant de 1736 fut démoli et remplacé en 1865 par l’achat d’un autel d’occasion en provenance d’une église messine. Les premiers bancs, très simples, dataient de 1862. Ils furent remplacés en 1931 par de jolis bancs en chêne. La chaire fut acquise en1905. L’ancien banc de communion en bois fut remplacé en1886 par un nouveau en fonte moulée qui resta jusqu’en 1930 où il fut remplacé par une balustrade en marbre.

En 1920, on attendait les indemnités des dommages de guerre pour les tuyaux d’orgue et les cloches confisqués, mais on voulait installer ces dernières dans un nouveau clocher. En 1924, celui-ci, tel qu’il est encore aujourd’hui avec son bulbe octogonal était prêt à être inauguré. Il était flanqué de deux chapelles latérales du plus bel effet. Cette même année, quatre nouvelles cloches vinrent rejoindre leur petite sœur qui avait survécu à la guerre. La bénédiction solennelle du clocher et des cloches eut lieu le 20 Septembre 1924 par le chanoine Joseph JUNG, un enfant de ROUHLING.

 Un siècle d’embellissement avait réalisé une église, belle et harmonieuse, fort appréciée de la population locale, relevée avec une profusion de lumière depuis 1927 avec l’arrivée de l’électricité.

Eglise 1932

 

Eglise avant 1940

04 Eglise avant 1940

Mais le bombardement du jour de la Pentecôte 1940 provoqua un effondrement de la toiture et du plafond et détruisit le bel ensemble. Tout était à recommencer.

Eglise 1940

05 Eglise 1940

06 Eglise1940

 

Eglise 1944

07 Eglise 1944

Eglise 1945

08 Eglise 1945

Au retour de l’évacuation en 1940, le village était détruit à 80%. Les autorités allemandes avaient fait ériger de nombreuses baraques d’habitation mais refusaient que l’une d’elle serve de lieu de culte. Les messes dominicales eurent lieu à LIXING pendant quelques semaines. Une grange avait été aménagée pour les funérailles. Après la guerre, une chapelle baraque fut construite à proximité de l’église. Elle fut inaugurée le 10 Mars 1946. Elle était bien aménagée, notamment avec du mobilier récupéré dans la vieille église en ruines, et servit de 1946 à 1958.

Eglise barraque 1946

09 Eglise baraque 1946

Reconstruction de l'Eglise en 1957

10 Eglise 1957 reconstruction

En 1943 trois grandes cloches sont réquisitionnées par les Allemands. Elles sont remplacées par trois nouvelles cloches dont la bénédiction a eu lieu de façon très festive le 2 mai 1954.

Plusieurs photos de l'arrivée des nouvelles cloches

Vie religieuse, Cloches 116

Vie religieuse, Cloches 117

Vie religieuse, Cloches 118

Vie religieuse, Cloches 120

Vie religieuse, Cloches 121

Vie religieuse, Cloches 122

Pour des raisons de coût, le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme n’accepta pas une nouvelle construction avec nef élargie demandée par la municipalité. Cette dernière a été reconstruite sur les anciennes fondations et le clocher avec ses deux chapelles latérales fut conservé et réparé.

La consécration eut lieu le 21 Décembre 1958 par Monseigneur LOUIS, Vicaire Général de l’Evêché.

Les derniers travaux de crépissage des murs extérieurs, d’aménagement des abords et de l’installation de la fontaine décorative ont été effectués dans les années 1980/90.

La source de ces documents est de M. WACK Joseph.