Au nom du Père

Voici le témoignage d'une petite fille de 11 ans ; c'était la veille de sa première communion ; sa catéchiste lui demande : « Dans ta vie chrétienne, qu'est ce qui est le plus important pour toi ? »

La petite fille se lève et trace un grand signe de croix sur son corps en disant bien fort : « Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit. » - « C'est tout ?», lui demande la catéchiste. – « Oui, c'est tout » dit la fille. La catéchiste était un peu déçue car il lui semblait lui avoir appris autre chose. Et pourtant, sans en être bien consciente, cette petite fille avait dit l'essentiel de l'expérience chrétienne.

En faisant le signe de croix, nous affirmons notre foi en Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, Dieu qui est amour et qui nous demande de vivre dans son amour. Nous nous rappelons que Jésus fait de nous des enfants bien-aimés du Père. La Fête de la Sainte Trinité (dimanche 11 juin) voudrait donc nous inviter à entrer dans cette communion d'amour qui unit le Père, le Fils et le Saint Esprit. Elle nous dit que nous sommes tous membres de cette famille de Dieu. Cela implique que nous sommes appelés à vivre ensemble comme des frères.

Cet amour que nous recevons de Dieu Père, Fils et Saint Esprit, c'est comme une lumière qu'il nous faut transmettre à tous ceux qui nous entourent, dans nos familles, nos quartiers et nos villages, nos divers lieux de vie et de travail. Et surtout n'oublions pas les malades, les exclus, tous ceux et celles qui sont douloureusement marqués par les épreuves de la vie. Ils font tous partie de cette famille de Dieu qui est amour.

Nous sommes tous envoyés pour mettre plus d'amour dans ce monde qui en a bien besoin. Et nous-mêmes, nous sentons bien le décalage qu'il y a entre notre foi et la manière dont nous la vivons, la manière dont nous l’annonçons. Oui, Seigneur, viens-en aide à notre faiblesse ! Aujourd'hui, l'Evangile nous annonce cette bonne nouvelle : Dieu n'a pas envoyé son Fils pour condamner le monde mais pour le sauver.

Avec Marie et à la suite de tous les saints du ciel, accueillons cet amour qui vient du Père, du Fils et du Saint Esprit. Et soyons-en les témoins émerveillés dans toute notre vie.

 

Abbé Eric Schneider, curé